Retour à l'accueil


  • Sécurité routière : les orientations 2018-2022 signées

  • le temps des travaux

  • La pédagogie du radar

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

  • Sécurité routière : pour des comportements plus responsables

  • Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

+ Toutes les actualités

Transports scolaires : Jamais sans ta ceinture

Securite-routiere--15.jpgLe 31 janvier, une action de sensibilisation au port de la ceinture de sécurité s’est déroulée au collège Pierre-Vernier, à Ornans en présence de Rémy Nappey, vice-président en charge de la Citoyenneté, de la politique éducative, sportive et culturelle.  Elle a été menée conjointement par le Conseil général, l’État, avec le pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires, et la gendarmerie.

Patrice Hintzy, du pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires : « Nous faisons régulièrement des actions de sensibilisation sur les thèmes de l’alcool, de la vitesse, des jeunes conducteurs et des deux-roues, soit les grands enjeux sécurité routière , qui concernent la majorité des accidents graves. C’est la première fois que nous intervenons dans des bus de transport scolaire . La question du port de la ceinture de sécurité est prépondérante. Et pas uniquement dans les transports scolaires, dans tous les véhicules. »

Des actions menées depuis 2008

Rémy Nappey, vice-président en charge de la Citoyenneté, de la politique éducative, sportive et culturelle : « Dès 2008, le Conseil général a imposé aux transporteurs d’équiper leurs cars de ceinture de sécurité. Et, depuis cette date, les contrôleurs du service des transports du Département sensibilisent les élèves au port de cette ceinture. Le Conseil général a d’ailleurs créé à cet effet une charte de bonne conduite, affichée dans tous les véhicules. »

La ceinture évite les blessures graves, les éjections

Securite-routiere--19.jpg Le Major Eric Bruckert, commandant adjoint de l’escadron départemental de sécurité routière : « En cas d’accident, personne n’a le temps ou la force de s’accrocher au siège. Les risques de projection, contre le pare-brise ou à l’extérieur du véhicule, sont importants et les blessures sont beaucoup plus graves que lorsque les personnes portent leur ceinture. Dans un bus en mouvement, c’est bien évidemment encore plus dangereux. Il s’agit également d’une infraction grave verbalisable à hauteur de 135€ car le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour tous les occupants des véhicules, y compris de transport en commun. »

Un poids multiplié par 30 en cas de choc

Securite-routiere--11.jpgGeorges Graziani, du pôle sécurité routière de la Direction départementale des territoires : « Il est important que les collégiens prennent conscience des risques qui existent. Lors d’un choc à 50km/h, le poids d’une personne est multiplié par trente, un enfant de 23 kg pèse ainsi 690 kg lors du choc, s’il n’est pas attaché, les conséquences peuvent être dramatiques, avec les risques de projection des enfants les uns sur les autres. On ne s’en rend pas forcément compte mais dès 20km/h, un choc subi sans ceinture peut être mortel. »

Une première action de terrain concrète, avec un discours simple et pratique qui appelle les collégiens à être acteurs de leur propre sécurité et à mener une réflexion sur l’usage de la route et des comportements adaptés qui doivent y être tenus.Securite-routiere--10.jpg
 

 
       

Lettre d’information de février 2017 :
Cette lettre relaie l’appel national des entreprises via un manifeste de 7 engagements en faveur de la sécurité routière et présente la réglementation en vigueur concernant les ralentisseurs et plateaux surélevés.

+ Toutes les lettres infos
Mentions légales | adm | Nous contacter