Retour à l'accueil


  • Sécurité routière : les orientations 2018-2022 signées

  • le temps des travaux

  • La pédagogie du radar

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

  • Sécurité routière : pour des comportements plus responsables

  • Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

+ Toutes les actualités

Sur les routes françaises en 2012, baisse record des accidents mortels

accident1Selon les chiffres encore provisoires publiés par le ministère de l’Intérieur, le nombre de tués sur les routes de France atteint en 2012 son niveau le plus bas depuis l’origine de ces statistiques en 1948 : 3645 personnes décédées, soit une baisse de 8% par rapport à 2011.
Les autres indicateurs sont également orientés à la baisse sur la même période : -6,9% d’accidents corporels et de blessés, -7,9 % de blessés graves.
Si cette réduction de l’accidentalité concerne fortement les motards et les automobilistes, elle ne profite pas aux cyclistes : l’augmentation du nombre de victimes dans cette catégorie atteint +10 %.
Les jeunes paient toujours un lourd tribut que leur inexpérience ne suffit pas à justifier.

Et dans le Doubs ?

Si dans le Doubs la baisse des accidents (-13 %) et des blessés (-11 %) est encore plus marquée qu’au plan national, le nombre des victimes lourdes, tués et blessés graves, soit 256 personnes touchées, est stable par rapport à 2011.
16 jeunes âgés entre 15 et 24 ans comptent parmi les tués, soit 40 % de la mortalité locale.

L’objectif de passer sous le seuil des 2000 tués en France, à l’échéance 2020, est réaffirmé par le Gouvernement. Des efforts restent donc à faire par nous tous... et tous les jours !

 
       

Lettre d’information de février 2017 :
Cette lettre relaie l’appel national des entreprises via un manifeste de 7 engagements en faveur de la sécurité routière et présente la réglementation en vigueur concernant les ralentisseurs et plateaux surélevés.

+ Toutes les lettres infos
Mentions légales | adm | Nous contacter