Retour à l'accueil


  • Sécurité routière : les orientations 2018-2022 signées

  • le temps des travaux

  • La pédagogie du radar

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

  • Sécurité routière : pour des comportements plus responsables

  • Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

+ Toutes les actualités

Actualités
Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

Des jeunes d’Hérimoncourt ont remporté le concours national de la sécurité routière dans la catégorie Collèges, avec huit clips vidéo percutants et une chanson au slam bien balancé. Déjà en 2013, ce collège s’était distingué au même concours, organisé par l’Éducation nationale, avec les mêmes enseignants aux commandes : Nicolas Tornare et Didier Bas.

Quatre jeunes sont allés au ministère de l’Éducation nationale pour recevoir le prix.


À pied ou à vélo, sur la route ou en agglo, « il n’y a pas de fatalité » ! Ce sont les collégiens en 5eB au collège d’Hérimoncourt qui l’affirment sur tous les tons, sur tous les modes, à travers huit clips vidéos et une chanson : « Fais attention, il n’y a pas de petites infractions ! ».

Sensibilisation et prise de conscience

Ils ont réalisé ce projet pédagogique avec leurs professeurs Didier Bas et Nicolas Tornare, et avec l’appui du conseiller principal d’éducation, Stéphane Monget. Ce qui les a occupés d’octobre 2015 à mai 2016 sur le temps scolaire mais aussi en dehors.

Une sensibilisation à la sécurité routière a été menée par la gendarmerie nationale et la Direction départementale des territoires qui ont ensuite accompagné le projet de leurs conseils. Les élèves ont notamment assisté à des crash-tests sur la piste de PSA à Sochaux.

Après cette période d’information et de prise de conscience, ils ont imaginé autant de scénarios que de situations courantes de mise en danger : le téléphone portable et le baladeur qui coupent du monde extérieur, la ceinture de sécurité oubliée, les excès de vitesse, les méfaits de l’alcool...


Les collégiens lauréats, l’équipe éducative du collège, les élus.

Des expériences enrichissantes

Ensuite, les collégiens ont travaillé avec une société de production et constitué des équipes de tournage. « Un tel projet pédagogique leur permet de vivre des expériences concrètes et variées, constate Nicolas Tornare. La classe a gagné en cohésion et en motivation, les élèves en difficulté ont mieux progressé. C’est pourquoi je renouvelle autant que possible ces initiatives enrichissantes. Cette année, nous concourrons sur le thème du harcèlement. »

Citoyens responsables

« Ce concours de la sécurité routière n’est pas une fin en soi, c’est un début, soulignent Anne Henry et Régis Honoré, de la Direction départementale des territoires. Nous utiliserons ces clips pour sensibiliser les collégiens du Doubs. »

Au cours d’une cérémonie au collège, en octobre, Christine Coren-Gaspéroni et David Barbier, conseillers départementaux du canton d’Audincourt, ont félicité les lauréats au nom du Département, et salué en eux les « citoyens responsables acteurs de la société ».

Traverser sans visibilité

Smartphone

Baladeur

Le bon numéro

Le clip

 
Prises de risque au volant, je risque ma vie

Le Département du Doubs appelle les usagers de la route
à des comportements plus responsables

Une quarantaine de panneaux de sensibilisation aux comportements à risque seront de nouveau installés aux abords des routes départementales à partir du 11 juillet prochain.
Ils délivreront quatre messages liés aux principales causes d’accidents : la vitesse, l’alcool, le téléphone portable et l’inattention.
En effet, dans le Doubs comme ailleurs, les accidents les plus graves sont le plus souvent causés par ces quatre types de comportement.
Les 16 accidents mortels recensés sur les routes départementales du Doubs depuis le début de l’année 2016 l’attestent car dans la plupart des cas, le comportement des conducteurs en est la cause : vitesse excessive, conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiant, défaut d’attention, non-respect du code de la route.
Tous les secteurs du territoire et toutes les catégories de routes (grands axes et petites routes, traversée de villes ou villages ou rase campagne) sont concernés. Ces panneaux de rappel à la prudence seront maintenus pendant la période estivale, jusqu’au 15 août, période particulièrement sensible où il convient de redoubler de vigilance car les routes sont davantage fréquentées par les automobilistes – notamment des touristes –, mais pas seulement : les motards, les cyclistes, les randonneurs les empruntent eux aussi.

La sécurité routière : une priorité de C@P 25

La sécurité routière figure parmi les priorités retenues par la majorité départementale dans le cadre de son projet C@P 25. Le Département souhaite en
particulier valoriser la prévention routière.
L’action de sensibilisation Prises de risque au volant, je risque ma vie vient compléter les programmes d’entretien, d’aménagement et d’amélioration conduits
sur le réseau. Des opérations spécifiques de sécurité en agglomération (adaptation de la chaussée, trottoirs, etc…) sont aussi financées au profit des communes.
Par ailleurs, afin de renforcer les dispositifs de l’État, le Département vient de prendre l’initiative de déployer une vingtaine de radars pédagogiques fixes et mobiles sur son réseau hors agglomération pour inciter les usagers à respecter les limitations de vitesse.

 
Pour le Département du Doubs, responsable du transport scolaire sur son territoire (à l’exception des agglomérations de Besançon et de Montbéliard), la sécurité des élèves est une priorité de chaque jour.
Pour le Département du Doubs, responsable du transport scolaire sur son territoire (à l’exception des agglomérations de Besançon et de Montbéliard), la sécurité des élèves est une priorité de chaque jour.

​Il impose des règles de sécurité et des normes techniques très strictes aux entreprises assurant le transport : âge des véhicules, entretien, contrôle technique, pneus hiver, obligation équipement d'éthylotests anti-démarrage…. Dès 2008, il a exigé que les cars soient équipés de ceintures de sécurité (alors que la Loi l'impose depuis septembre 2015).

Des contrôles sont effectués pour s'assurer du respect de ces normes. Par ailleurs, une charte de bonne conduite rappelle aux enfants et aux chauffeurs le comportement à adopter pour garantir le plus de sécurité possible, dont l'obligation du port de la ceinture de sécurité. Ces rappels à la sécurité sont renforcés par des exercices d'évacuation organisés par l'État et soutenus par le Département.

Suite aux deux accidents tragiques de car scolaire survenus en décembre et février derniers dans le Doubs, le Département a décidé de mettre en place un plan d'actions pour renforcer ces mesures de sécurité existantes.

Trois axes ont été définis :

· Intensification du contrôle du matériel et des équipements

Actuellement, des agents du Département s'assurent chaque jour du respect des consignes d'équipements et de matériel exigées, par des contrôles inopinés sur les 544 circuits concernés.

Ces contrôles, qui sont aussi l'occasion de rappeler les consignes de sécurité dans les cars et d'apporter des conseils auprès des chauffeurs, des transporteurs et des élèves, sont renforcés.

· Renforcement de la communication sur les conditions de circulation auprès des transports en 2016

Depuis la reprise du transport scolaire le 29 février dernier, les services du Département informent les transporteurs sur les conditions de circulation du lendemain, en s'appuyant sur les prévisions détaillées et spécifiques de Météo France. Les transporteurs reçoivent également un bilan des moyens mobilisés pendant la nuit ainsi que l'état des conditions de circulation, secteur par secteur. Il revient à chaque entreprise de traiter ces données et d'informer les chauffeurs. La transmission de ces informations ne remplace en aucun cas l'expertise du chauffeur à qui revient toujours la décision finale de circuler.

· Amélioration des actions de prévention auprès des chauffeurs et des élèves

Sous la responsabilité des entreprises, la formation des chauffeurs pourra être complétée par des modules d'informations. Le travail est en cours avec les responsables d'entreprise rencontrés récemment.

Concernant les élèves, des actions de sensibilisation au sein des établissements et par l'intermédiaire des réseaux sociaux sont envisagées. Elles résulteront du travail conjoint en cours avec le Rectorat, l'inspection académique et les chefs d'établissement. Ces actions de sensibilisation viendront renforcer celles déjà menées par l'intervention des contrôleurs.

La sécurité des enfants est l'affaire de tous, une priorité partagée avec les transporteurs

Françoise Branget, Vice-présidente du Département chargée du logement et des transports et Florence Rogeboz, Vice-présidente du Département, présidente de la commission culture, jeunesse, sport et transport, ont reçu ce mercredi 9 mars les sociétés prestataires des transports scolaires dans le Doubs afin de leur présenter ces axes supplémentaires, de leur demander d'appliquer avec vigilance les règles de sécurité et d'engager une réflexion avec eux, permettant ainsi de dégager des pistes renforçant encore la sécurité des élèves transportés.

Plusieurs sujets ont été abordés : renforcement de la sensibilisation des enfants au port obligatoire de la ceinture de sécurité (affichage dans les bus), renforcement de la lutte contre les comportements de certains élèves qui peuvent perturber la conduite des chauffeurs formation des conducteurs, amélioration des circuits de signalements des difficultés rencontrées par les conducteurs, exercices d'évacuation, renforcement de la lutte contre les comportements de certains élèves qui peuvent perturber la conduite des chauffeurs …

La charte de bonne conduite dans les transports scolaires du Doubs, affichée dans les bus

Ci-dessous l'affiche créee dans le cadre de la campagne de l'Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public (ANATEEP) dont l'objectif est de favoriser le port de la ceinture. Elle sera affichée dans l'ensemble des cars scolaires.


 
Attention chantier, ralentir

Lorsque vous rencontrez un chantier mobile ou fixe, une règle s’impose : prudence ! Pour vous comme pour ceux qui travaillent pour vous.

À chaque intervention, que ce soit par les entreprises de travaux publics ou les agents départementaux, une signalisation est mise en place aux abords des zones de travaux ou sur les engins en déplacement pour informer les conducteurs des risques présents et des règles à respecter.

Plusieurs centaines de chantiers ont lieu chaque année sur les routes départementales du Doubs, de l’intervention la plus légère mobilisant un effectif très réduit à la plus lourde avec une dizaine de personnes. Si la plupart ont lieu aux beaux jours, c’est avant tout pour des considérations d’ordre technique. Les accotements doivent être fauchés lorsque l’herbe a poussé, certains matériaux requièrent des conditions de température pour être appliqués, par exemple pour le marquage routier ou pour la maintenance des chaussées.

Chaque chantier est spécifique, dans son ampleur, sa consistance et ses répercussions sur la circulation. Le confort d’utilisation de l’usager reste la priorité, puisque l’organisation choisie vise à perturber le moins possible et le moins longtemps possible la circulation. De son côté, l’usager doit veiller lui aussi à la sécurité des ouvriers et techniciens exposés à la circulation, en particulier en adoptant une vitesse réduite, une vigilance accrue et des distances de sécurité suffisantes. Ce qu’environ 50% des usagers négligent, provoquant de nombreux accidents chaque année en France, dont certains sont mortels.

 
Rappel : avant de tailler la route taillez arbres et haies

 

La taille des haies et des arbres qui longent les voies publiques est de la responsabilité de leur propriétaire. L’absence d’entretien peut engendrer des problèmes de sécurité pour les usagers de la route (obstacles, manque de visibilité…). Elle peut aussi gêner l’entretien des voies par les agents du Département. Pensez-y !

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 2 sur 9
       

Lettre d’information de février 2017 :
Cette lettre relaie l’appel national des entreprises via un manifeste de 7 engagements en faveur de la sécurité routière et présente la réglementation en vigueur concernant les ralentisseurs et plateaux surélevés.

+ Toutes les lettres infos
Mentions légales | adm | Nous contacter