Retour à l'accueil


  • Sécurité routière : les orientations 2018-2022 signées

  • le temps des travaux

  • La pédagogie du radar

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

  • Sécurité routière : pour des comportements plus responsables

  • Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

+ Toutes les actualités

Actualités
Sensibilisation des usagers de la route aux comportements à risque sur les routes départementales

Pendant tout le mois de juillet, des panneaux d’appel à la prudence sont disposés par le Département du Doubs le long de ses routes

La hausse de l’accidentologie routière que l’on observe en France depuis le début de l’année n’épargne par le Doubs qui compte déjà 19 tués, dont 15 sur les seules routes départementales.

Les conduites à risques sont à l’origine de la plupart des accidents graves.

Or, l’été est souvent une saison critique, notamment avec l’accroissement des déplacements d’agrément, des occasions festives, des grands départs en vacances et de l’accueil de touristes. En 2013, parmi les 39 personnes tuées sur les routes du Doubs, 9 l’ont été au cours des mois de juillet-août.

C’est pourquoi, à l’amorce de cette période estivale, le Département a décidé de renouveler sa campagne de sensibilisation aux risques routiers.

Ainsi, des panneaux d’appel à la prudence sont mis en place tout au cours du mois de juillet le long des itinéraires départementaux. Quatre messages sont délivrés :

-    Vitesse au volant, je risque ma vie
-    Alcool au volant, je risque ma vie
-    Téléphone au volant, je risque ma vie
-    Manque d’attention, je risque ma vie


+ Voir les autres panneaux

34 sites stratégiques ont été identifiés sur l’ensemble du département pour délivrer ces messages aux conducteurs. Ils correspondent à des itinéraires où des accidents graves, en lien avec le message délivré, se sont produits ces dernières années.

Cette action s’intègre dans la politique d’ensemble que le Département du Doubs met en œuvre pour tenter d’améliorer la sécurité routière dans le département.

 
Forum préventif : des collégiens face aux dangers de la route

securoute6

Organisé par des jeunes pour des jeunes, le 17 avril dernier, le forum de la prévention routière a visiblement atteint son objectif : informer et sensibiliser sous forme d’exercices de simulation et d’échanges avec des victimes d’accident... Avec Vincent Philippe, le champion de moto en guest star !

 

« La prévention routière est un sujet qui nous tenait à cœur car nous avons tous entendu parler d’accidents de la route dans notre entourage, avec toutes leurs conséquences dramatiques », explique Ilyes Brahim, conseiller général junior en 4e au collège Diderot, à Besançon. « Avec mes camarades du Conseil général des jeunes du bassin bisontin, nous avons donc cherché le moyen de sensibiliser les jeunes. Nous nous sommes réunis plusieurs fois autour de Pierre Bourlhonne [référent jeunesse au Département], pour établir un programme et un budget. C’est une expérience enrichissante qui donne un avant-goût de la vie professionnelle et des responsabilités à prendre. »

14 collèges de l’arrondissement de Besançon ont répondu à l’invitation adressée uniquement aux élèves de 4e. « C’est le bon moment pour sensibiliser les jeunes, déjà nombreux à circuler en scooter, estime Christine Brezard, conseillère principale d’éducation au collège Diderot. Des démonstrations telles que celles proposées par ce forum valent mieux que de grands discours. »

Témoignages et démonstrations

En effet, lorsque Geneviève Chavigny (de la Ligue contre la violence routière) relate les circonstances de la mort de son fils, quand Francis Marotel (de l’Association des familles de traumatisés crâniens) évoque sa chute à moto et les séquelles de son accident, les jeunes restent attentifs, leurs questions sont pertinentes. Pédagogue, Vincent Philippe leur fait prendre conscience de toutes les précautions à prendre pour avoir du plaisir sur la route sans prendre de risques.

Le test de la voiture tonneau achève de les convaincre. « Assis dans la voiture, on est comme dans un manège, mais en fait l’expérience démontre l’utilité de la ceinture de sécurité, commente un collégien. On n’y pense pas mais il y a aussi tous les objets qui trainent dans la voiture, qui deviennent dangereux en cas d’accident. »

400 élèves, un succès !

« Près de 400 élèves ont participé à cette journée de sensibilisation, c’est un succès ! », s’est réjoui Rémy Nappey, vice-président en charge de la citoyenneté, de la politique éducative, sportive et culturelle. Ce dernier suit tout particulièrement les travaux de la commission du bassin de Besançon, tandis que Noël Gauthier, vice-président en charge de la culture et de la démocratie participative, suit celle de Montbéliard, et Claude Dallavalle, conseiller général du canton de Roulans, celle de Pontarlier.

Pour en savoir plus :

http://securiteroutiere.doubs.fr

http://www.doubs.fr/cgjeunes

 
Prise de risque au volant, je risque ma vie

Tel est le thème de la campagne de prévention que le Conseil général du Doubs engage pour sensibiliser les usagers de la route aux comportements à risque.

PanneauxDans le Doubs comme ailleurs, et parfois même plus qu’ailleurs, les imprudences au volant liées à la vitesse, à l’alcool, au téléphone, au manque d’attention en général, sont à l’origine de la majorité des accidents graves.

Aussi le Conseil général a-t-il décidé de diffuser des messages de rappel à la prudence sur ces enjeux, en implantant au bord de ses routes des panneaux interpellant les conducteurs.

Porteurs d’un message simple, ces panneaux seront régulièrement déployés pendant quelques semaines, lors des périodes sensibles de l’année, telles que le printemps, les départs en vacances d’été ou l’automne.

Ces époques sont effectivement propices à une recrudescence des accidents, car les conditions de conduite évoluent, du fait des changements qui interviennent dans l’environnement de la route, la météo, la luminosité, les habitudes de déplacements.

Pour la première installation de ces panneaux de sensibilisation à partir du 7 avril, une trentaine de sites ont été retenus dans le département ; ils correspondent à des itinéraires où des accidents graves, en lien avec le message délivré, se sont produits ces dernières années.

+ Voir les autres panneaux

 
Action de sensibilisation sur le port de la ceinture de sécurité dans les bus de transport scolaire

actusvitLe Pôle Sécurité Routière de la DDT, en partenariat avec le conseil général et la gendarmerie nationale, a mis en place, le lundi 10 février 2014 à 17h, une action de prévention sur la nécessité d'attacher sa ceinture dans les bus, au collège Jean Jaurès à Saint-Vit.

Des représentants de la DDT et de la gendarmerie ont ainsi sensibilisé environ 380 élèves, passagers des bus scolaires, à la nécessité d'attacher systématiquement sa ceinture de sécurité pour se protéger des conséquences d'un choc même de faible intensité.

À cette occasion, après un court échange, des flyers sur les conséquences du non port de la ceinture en cas d'accident ont été remis à chacun.

Cette action, déjà mise en place fin janvier 2013 au collège d’Ornans, est d’autant plus d’actualité qu’un accident mortel a eu lieu en Lorraine le 3 février dernier. Un passager de 17 ans, éjecté, n’a pas survécu à ses graves blessures.

Ainsi, cette action de sensibilisation sera reconduite début avril à la sortie des collèges de Maîche et Morteau.

 
Accidentologie 2013 : les conducteurs du Doubs mauvais élèves

Le bilan de l’accidentologie routière 2013 n’est guère brillant dans le Doubs avec quasiment trois morts par mois et plus d’un blessé par jour en moyenne. Plus que jamais, la solution repose sur les conducteurs.

Le premier bilan 2013 ne pousse pas à l’optimisme. En effet, à la diminution de la mortalité routière (cinq tués de moins par rapport à 2012) s’oppose l’augmentation des blessés hospitalisés (+17% avec 253 hospitalisés en 2013 contre 216 en 2012). Parmi les autres constantes, la répartition des accidents en milieu rural et urbain : 50% d’entre eux pour l’arrondissement bisontin, 30% pour celui de Montbéliard et 20 pour celui de Pontarlier, ce qui suit grosso modo la répartition de la population départementale.
Enfin, le Haut-Doubs se caractérise par la gravité élevée de ses accidents (notamment à deux-roues et de nuit). En 2013, la mortalité des 15-24 ans est en baisse (6 tués en 2013 contre 16 en 2012) tandis que celle des 45-64 ans est en hausse (12 tués en 2013 contre 5 en 2012).

L’importance des comportements
De nombreux efforts ont été accomplis ces dernières années au niveau des infrastructures routières comme de la sécurité des véhicules. Les pouvoirs publics restent fortement mobilisés et impliqués dans la sécurité routière. Désormais, les marges de manœuvre reposent essentiellement sur le comportement des utilisateurs de la route. Respect des règles, conduite apaisée, prudence pour soi et les autres, courtoisie au volant, voici les solutions pour réduire les trop nombreux accidents et leurs funestes conséquences.

accidentologie

Le nombre de blessés hospitalisés a augmenté de 17% entre 2012 et 2013.
Crédit photo : J.F GRIMM / SDIS 25

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 9
       

Lettre d’information de février 2017 :
Cette lettre relaie l’appel national des entreprises via un manifeste de 7 engagements en faveur de la sécurité routière et présente la réglementation en vigueur concernant les ralentisseurs et plateaux surélevés.

+ Toutes les lettres infos
Mentions légales | adm | Nous contacter