Retour à l'accueil


  • le temps des travaux

  • La pédagogie du radar

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

  • Sécurité routière : pour des comportements plus responsables

  • Sécurité routière : des collégiens pas fatalistes

  • Prises de risque au volant, je risque ma vie

+ Toutes les actualités

Les instances de concertation

PCSR-1

Dans le cadre de la politique partenariale de sécurité routière qu’il anime, l’Etat a constitué différentes instances de pilotage et commissions auxquelles le Conseil général participe activement :

  • - Le pôle de compétence de sécurité routière réunit autour du préfet les acteurs locaux : services de l’Etat (direction des territoires, éducation, justice, forces de l’ordre), les collectivités, les gestionnaires routiers, les représentants des associations. Il a l’objectif de lutter contre l’insécurité routière. A l’occasion de chaque réunion mensuelle de cette instance, il est procédé à un examen de l’accidentologie, des contrôles routiers, des actions de prévention et des axes de travail sont définis dans ces domaines.
  • - La commission consultative des usagers pour la signalisation routière vise à corriger les défauts de la signalisation et plus généralement les facteurs d’insécurité présents sur les routes ou à leurs abords. Elle réunit chaque trimestre sous l’égide de la direction départementale des territoires, les services préfectoraux, les forces de l’ordre, les collectivités, les gestionnaires routiers, les représentants des usagers et les associations. A l’occasion de chacune de ses réunions, elle procède à l’examen d’un certain nombre de situations signalées par des particuliers ou des élus et formule des propositions pour y remédier lorsque cela se justifie.
  • - La commission des radars émet chaque année des propositions pour l’implantation des radars fixes. Ces propositions sont ensuite transmises par le préfet au ministère de l’intérieur. Les radars sont implantés sur les sites où l’on constate une accidentologie liée à la vitesse excessive et où la configuration des lieux ne permet pas de réaliser aisément des contrôles traditionnels ou des aménagements de sécurisation. L’objectif est bien évidemment de réduire le nombre des accidents en incitant les usagers à mieux respecter la réglementation.
 
       

Lettre d’information de février 2017 :
Cette lettre relaie l’appel national des entreprises via un manifeste de 7 engagements en faveur de la sécurité routière et présente la réglementation en vigueur concernant les ralentisseurs et plateaux surélevés.

+ Toutes les lettres infos
Mentions légales | adm | Nous contacter